Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2021-2022

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 299500 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Feuilles de prière 2021-2022 - FP 2021-22, 27+28

UNION DE PRIERE

Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

             Tél.+33 475 608 5.51, Courriel : uniondepriere@gmail.com

IBAN : France : FR81 2004 1010 0706 6496 8P03 828 BIC : PSSTFRPPLYO ; Suisse : CH16 09000 0000 1476 1280 9

 

Rédactrice : Françoise Lovsky

Nous débutons la semaine avec ces précisions « six jours avant Pâque », puis la terminons avec « avant la fête de Pâque », on insiste sur le mot Pâque : « sachant que son heure était venue ».

Pâque sans "s", la fête de la Pâque juive que Jésus a vécue sa vie durant. La Pâque de la passion de Jésus greffée sur la Pâque juive. PâqueS avec un "s" pour le même mot. Pâque, le passage des Hébreux de l’esclavage à la liberté, le passage de la mort à la vie. Le passage de Jésus de cette vie à la mort et de la mort à la vie éternelle. Les six derniers jours de la vie de Jésus.

Lundi 21 mars (livret de prière p. 69)                                 1er sujet : le Réveil des Églises Jn 12.1-11 / Ps 83

Le premier miracle de Jésus s’est passé à table, lors du repas des Noces de Cana. Son heure n’est pas encore venue. dit-Il à Marie, sa mère.   Le soir de son arrestation, Jésus institue le repas de la Cène. Son heure est venue.

À Béthanie, on fête le retour à la vie de Lazare par un repas. Lazare, celui que « Dieu a aidé », est passé de quatre jours dans un tombeau à la vie et se trouve à une table dressée en son honneur. Oui, la mort rôde et qui mieux que Marie le comprend ?

Précieux, le parfum qu’elle répand sur les pieds de Jésus. L’équivalent du salaire d’un ouvrier pendant une année. A-t-elle « gaspillé » tout son avenir ? Son héritage ? Sa dot ? Ce que caricature Judas... La reconnaissance de Marie est immensurable, son frère est revenu à la vie ! « Il sentait déjà ». Tandis que maintenant, un parfum suave remplit toute la maison, que respirent Lazare, les disciples, chaque convive. « Les aimants du Seigneur » sont représentés par Marthe, qui sert, Lazare sauvé, et Marie qui adore : elle oint son roi, avec beaucoup d’humilité.

Prions pour que nos communautés se réveillent comme Lazare et qu’elles sentent bon. Que, sauvés, nous sachions servir et adorer. Tous sont invités à la table du Seigneur le dimanche, en atten­dant le jour où ce sera le grand banquet au ciel. La vie éternelle, l’amour triomphent.

Mardi 22                                       2ème sujet : le salut du peuple juif          Jn 12.12-19 / Ps 84

Nous sommes à Jérusalem.

La foule acclame le roi d’Israël. Déjà les mages avaient demandé à Hérode où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Sur la croix de Jésus, un écriteau « Jésus, le roi des Juifs ».

Un roi né dans une mangeoire, un roi mort crucifié et dans ce texte, un roi sur un... ânon. Quel roi unique ! Un roi faible, faible parmi les faibles.

Acclamé par la foule agitant des branches de palmiers. Une foule qui a appris que Lazare est sorti du tombeau. Princes et puissants de ce monde sont-ils capables de ramener un homme de la mort à la vie ? Jésus coupable de cette résurrection. Lazare coupable d’être ressuscité. Deux témoins bien gênants.

Prions. Cette foule est juive. Soyons pleins de reconnaissance pour le peuple juif qui a accueilli Jésus et qui se « porte à sa rencontre ». L’Église naît dans le peuple d’Israël. Ne dénaturalisons pas Jésus. Il est le roi des Juifs, et à Jérusalem. Grâce et par ce peuple, le « monde se met à Sa suite ».   Toute notre reconnaissance à Jésus Fils de l’homme et Fils de Dieu, roi des Juifs. Prions pour le peuple juif et pour le monde.

Mercredi 23                                 3ème sujet : l’unité visible du Corps de Christ Jn 12.20-36 / Ps 85

Quelques Grecs, Philippe, André : une chaîne où passe de l’un à l’autre la Bonne Nouvelle qui conduit à Jésus. Tout comme aujourd’hui encore.

La mort de Jésus approche. Il l’explique en se comparant à un grain de blé. Lui, le « Pain de Vie ». La vie ou la lumière ? la mort, ou les ténèbres ? Pas si simple. La lumière de cette vie c’est Jésus. Tomber en terre et mourir porte du fruit et, Jésus souligne, du fruit en abondance. Même si la vie conduit inexorablement à la mort, la donner nous conduit à la vie éternelle.

Jésus, un homme comme nous, redoute l’approche de la mort au point de se retirer et de se cacher. L’heure de Sa mort ou, proclame la voix du ciel, l’heure de sa gloire est l’heure où le prince de ce monde va être jeté. Ses soubresauts ne dureront pas. Jésus ne sera pas seulement élevé sur la croix mais aussi à la droite du Père. Son Père, notre Père.

Nous avons été attirés par son amour, qui est allé jusqu’à l’extrême.

Prions. Seigneur, que Ta mort nous rassemble dans Ton l’Église Unie. Que Ta lumière éclaire et mène l’Église. Glorifie l’Église dont nous sommes les membres.

Jeudi 24                                             4ème sujet : l’avènement de Jésus       Jn 12.37-50 / Ps 86

« Si je pouvais voir la gloire de Dieu comme Ésaïe ou rencontrer Jésus comme ses contempo­rains… quelle chance ils ont eue, eux ! Si je pouvais voir pour croire, » pensons-nous parfois. Mais voir n’est pas croire.
 Les signes, les miracles, la résurrection de Lazare n’ont pas été déterminants pour beaucoup.

Jésus lance un dernier appel public. Ensuite, il se retire avec les douze disciples.

Croire, c’est aimer Jésus, Le suivre : croire que Jésus est l’envoyé du Père, Son visage parmi nous, la lumière de notre vie, notre Sauveur. Jésus définit sa mission parmi les hommes.

Mais à nous de L’aimer assez pour Le suivre dans la durée.

Prions. Notre Père, que ton Règne vienne. Jésus, nous attendons Ta venue en gloire et la résurrection des morts.

Vendredi 25                         U Annonciation                                 la croix Jn 13.1-11 / Ps 87

C’est la Pâque. Le   passage pour Jésus de ce monde à son Père. Il retourne d’où Il vient. Le Père Lui a tout mis entre les mains. Il est libre de sa vie, de sa mort. Il prie à Gethsémani : Non,pas ce je veux mais ce que Tu veux. Je et Tu en accord parfait. J’aime à penser que, tout le long de sa passion, nous sommes dans la main de Jésus.

À la différence du dernier repas que Matthieu, Marc et Luc relatent, Jean ne raconte pas ce qui se passe sur la table, mais sous la table, en précisant que Jésus nous aima jusqu’à l’extrême. 
D’habitude, les invités ont les pieds lavés à leur arrivée par l’esclave de la maison.

Jésus prend la place de l’esclave : en plein milieu du repas, Il quitte son vêtement, ou sa dignité, comme sur la croix où Il se retrouvera nu. Met un linge de service, s’abaisse et se retrouve à genoux. Silence parmi les douze. Judas avant et après cet acte a déjà décidé de Le livrer et ne pipe mot. Pierre, réagit avec sa fougue bien connue. Lui qui a confessé que Jésus est le Christ le Fils du Dieu Vi­vant (Mt 16.16).

Geste d’abaissement ou geste d’amour ? Le même geste que Marie parfumant les pieds de Jésus. Il nous aime de la tête aux pieds : Pierre l’exprime : non pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête !.

Tous purifiés par sa mort prochaine, tous plongés dans l’eau du baptême, tous purs. La différence entre Pierre et Judas, c’est que Pierre aime Jésus (Pierre m’aimes-tu?) et renie uniquement par faiblesse. Judas, lui, a décidé volontairement de livrer Jésus.

Baptisés, purifiés, dimanche après dimanche, nous demandons à Jésus qu’Il nous lave les pieds, qu’Il nous pardonne les saletés que nous accumulons sur notre chemin.

Prions. Toute notre reconnaissance au Seigneur : par la croix, nous passons de la mort à la vie. De la mort à la vie éternelle. Tu nous rapproches de Ton Père et, comme Pierre, nous voulons te confesser que nous T’aimons, bien maladroitement, certes.

Samedi 26                                                    Le Baptême et la Sainte Cène         Jn 12.12-20 Ps 88

Puis Jésus explique le lavement des pieds. Il se révèle ouvertement : Maître, Seigneur, les disciples savent ces mots, mais il leur dit aussi « Je Suis », exactement les mêmes mots que Son Père, quand il s’est révélé à Moïse. Il est Dieu.

L’événement va arriver. « Je Suis » cloué sur une croix…

Les révolutionnaires de toutes espèces sont mis au chômage : il y a d’une part, Dieu qui a envoyé Jésus, et Jésus l’Envoyé. D’autre part « les uns et les autres ». Les uns et les autres devant prendre exemple sur Jésus. Les uns comme les autres, tous sans exception !

Une dernière promesse, une dernière béatitude :  heureux serons-nous si nous nous lavons réciproquement les pieds. Un geste d’amour qui donne l’amour.

Prions. Merci Seigneur pour ces gestes d’amour que nous recevons dans ton Église ; baptême et Sainte Cène. Merci Seigneur pour ta Parole, en acte, le lavement des pieds et en Parole, Tu nous expliques cet acte. Merci pour l’amour des sœurs et frères.

Rédacteurs : Monique et Bernard Dunant

Lundi 28 mars (livret de prière p. 121 ou lecture de la Charte) 1er sujet : le Réveil des Églises                                                                                                 Jean 13.21-30 / Ps 89

Jésus sait qu’il vit les dernières heures de son temps parmi ses disciples et souffre de ce qu’il va dire à ses amis, ses tout proches : ’l’un de vous...’ Emu, et pleinement homme, il donne la bouchée, ‘geste qui honorait le bénéficiaire et qu’il faut regarder comme un ultime appel à Judas’ (TOB). Judas sort, les autres ne peuvent comprendre. Il faisait nuit, au-dehors et dans son cœur.

Remarque : En Matthieu, Marc et Luc, ce repas serait celui de la Pâque. Chez Jean il s’agirait d’un dîner (13.2). Jésus disant à Judas ‘ce que tu fais, fais-le vite’ fait penser aux onze qu’il est chargé des achats : agneau, herbes amères, pour le vrai repas pascal, deux jours plus tard.

Prière : Jésus, toi le Seigneur, tu savais et tu sais toutes choses. Nous te louons. Garde ton Eglise fidèle.

Mardi 29                                  2ème sujet : le salut du peuple juif d’Israël Jean 13.31-38 / Ps 90

Maintenant marque l’ultime étape de la vie, donnée, de Jésus. ‘La Passion est déjà commencée puisque Judas, poussé par Satan, vient de sortir ; Jésus célèbre déjà son triomphe comme accompli’ (Bible de Jérusalem, note). Il annonce un Commandement nouveau, par rapport à Deutéronome 6.5 : tu aimeras ton Dieu, et Lévitique 19.18 ... ton prochain. En Matthieu et Luc, Jésus parle au légiste, en Marc à un scribe. Ici il parle aux onze, tous fort différents de métier et de caractère ! Dorénavant leur amour fraternel sera un vrai témoignage, interpellant.

Prière : Pardon, Seigneur, pour les tensions en Eglise. Renouvelle notre amour en Communauté et notre amour pour ton peuple.

Mercredi 30                             3ème sujet : l’unité visible du Corps du Christ Jean 14.1-14 / PS 91

Les versets 2 et 3 sont assez difficiles à commenter. ‘Beaucoup de demeuresreprésentent des habitations permanentes, symbole des grâces immenses que Dieu réserve à ses enfants (Nouveau Commentaire biblique). Où sommes-nous à notre mort ? Au brigand sur la croix, Jésus promet ‘ce soir tu seras avec moi...’. Paul, dans sa première lettre aux Thessaloniciens, parle des morts en Christ qui ressusciteront en premier. Les personnes qui reviennent à la vie après une mort cérébrale parlent de rencontre avec Jésus, ou avec des êtres chers. En Matthieu, Marc et Luc, Jésus déclare que nous serons comme des anges... Les demeures sont donc vraiment des grâces. Acceptons ce mystère.

Jésus est le Chemin. À une amie japonaise qui découvrait la Bible, le professeur Gabriel Widmer avait parlé du rideau du Temple : il se déchire à la mort de Jésus, donnant accès au lieu Très Saint. Convaincue, cette amie, à soixante-cinq ans, a demandé le baptême.

Prière : Abba, Père, donne à ton Eglise une louange commune ! Au nom de Jésus, fortifie notre foi. Garde nous de l’angoisse devant la situation tendue et grave actuelle. Nous te le demandons, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Jeudi 31                                4ème sujet : l’avènement de Jésus et la résurrection Jean 14.15-26 / Ps 92

‘Le principe de l’observance des commandements, avec l’amour comme mobile, est un progrès révolutionnaire sur la façon dont les Juifs pratiquaient la loi mosaïque’. (Nouveau commentaire bibl.). En Timothée 3.13, Paul affirme que ‘toute l’Ecriture est inspirée de Dieu’, il s’agit bien sûr du premier Testament que connaît Timothée. Jésus promet que le même Saint-Esprit accompagnera les disciples, il sera leur guide. Il inspirera les rédacteurs du deuxième Testament : récits, lettres, révélations.

Prière : Merci, Seigneur, pour cette assurance que le Consolateur, le Saint-Esprit, est avec nous, pour toujours, jusqu’à ta deuxième venue.

Vendredi 1er avril                                              la Croix                     Jean 14.27-31 / Ps 93

Au moment de rédiger ces notes le monde est dans la terreur, voyant ce qui se passe à l’Est. De même, alors que Jésus annonce son départ, les disciples sont dans l’angoisse. Que pouvons-nous faire de plus, sinon nous appuyer sur cette assurance : Jésus, auprès du Père, nous aime. Que notre cœur cesse de se troubler et de craindre.

Prière : A la croix, Seigneur, tu as vaincu le Malin. Alléluia !

Samedi 2 avril                                         les sacrements                         Jn 15.1-8 / Ps 64

Selon les traductions : le vrai cep, ou la vraie vigne, et le Père est le vigneron. Qu’est-ce que l’émondage des sarments (on ne peut émonder un cep) ? Ce travail doit améliorer le rendement des tiges qui porteront le fruit. Ainsi l’enseignement de Jésus est l’émondage. Il justifie notre lecture de la Parole, notre ancrage en elle. Et les fruits ? Attachés au Cep, qu’il nous soit donné d’en porter là où le Seigneur nous place : tel coteau, tel ensoleillement, selon l’appel particulier à chacun.

Prière : Seigneur, toi seul vois les fruits. Que notre attitude soit un témoignage, en famille, parmi les voisins, en Église, et dans le contexte actuel du monde.

LIRE LES ECRITURES EN COMMUNION AVEC NOS FRÈRES JUIFS

Livre

Référence et titre de la parachah

(portion de la thora)

Haftara

(texte d’appoint)

Date

Lévitique

va-yicra

6 – 8

tsav

Ordonne !

Mal 3.4-24

19 mars

Adar II

16

9 – 11

chemini

Dans le huitième jour

2 Sa 6 – 7.17

26 mars

 

23

12 – 13

tazria

Elle aura conçu

2 Sam 6.1-19

2 avril

Nissan

1

 

 

 


Date de création : 17/03/2022 @ 14:35
Dernière modification : 17/03/2022 @ 14:35
Catégorie : Feuilles de prière 2021-2022
Page lue 318 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^